Ces romans que nous fuyons

L’idée de ce billet m’est venue suite aux commentaires laissés par Tit-Zef et Electra sur ma chronique sur Flight de Sherman Alexie. Il y était question de ce qui peut décourager la lecture dun roman.

Une transcription simpose!

Tit-Zef – Les histoires avec des ados jaccroche pas vraiment. Peut être un jour… 🙂

Madame Couette  Tiens, les histoires avec des ados ne sont pas ta tasse de thé? Tu nes pas la seule. Moi, jadore! Pour ma part, il y a plein dautres histoires qui me font fuir, comme celles qui mettent en scène des danseurs, des peintres et des musiciens. Ça, jai ben ben de la misère!

Tit-Zef – Je te suis aussi pour les peintres, danseurs et musiciens et je rajoute les saints…

Madame Couette  Les saints… Je les avais oubliés, ceux-là! Pareil pour moi!

Electra est venue mettre son grain de sel  Amusant, moi jadore les romans qui croisent des peintres et des danseurs – je fuis les romans jeunesse (tu le sais!) et un personnage ado ne passe que dans un roman ADULTE. Les saints? non… et je fuis les histoires damour!

Tit-Zef – Mmm… Les histoire damour, je fuis pas, mais les romances oui, là je détale…

Madame Couette  Je rajoute mon grain de sable! Les romances? Je pars en courant. Idem pour les romans érotiques! Comme quoi, sexe et religion ne font pas bon ménage par ici!


De voir apparaître certains mots sur une quatrième de couverture peut être suffisant pour m’amener à reposer un roman. Parfois, ça ne prend pas grand chose, et ça tient à peu de choses, malgré une couverture qui accroche loeil.

Notre jugement vient souvent trop vite, au risque de faire passer à côté de belles surprises. Si Electra ne m’avait pas contrainte à lire En attendant Bojangles dOlivier Bourdeaut, je serais passée à côté. Je fuyais ce roman que je voyais partout. Les mots qui m’avaient fait fuir? «danse», «poésie», «amour fou». Par contre, tout n’était pas à jeter: «petit garçon» et «Nina Simone», eux, m’intriguaient.

Comme quoi nous avons tous nos thèmes et types de personnages de prédilection et ceux quon exècre en matière d’intrigues romanesques. 

Et toi, qu’est-ce qui te fait fuir et te rebute dans un roman? Ça m’intéresse!

70 Comments

  1. Je cogite là-dessus et cours après le temps. Hâte de reprendre mon souffle!

  2. Ah mais c'est un peu ce que je tentais de faire 😉

  3. Je vois plusieurs titres apparaître sur le thème de l'adolescence-amitié. Ça foisonne, de ce côté. Moi, j'adore, lorsque c'est bien fait, ce qui est rarement le cas.Pour les romances, on est d'accord!Tiens, tu me donnes envie de faire un billet sur les (mes) thèmes de prédilection.

  4. Quel sujet intéressant! Moi, c'est un peu étrange mais c'est le thème de l'amitié et aussi, car l'un va souvent avec l'autre, l'adolescence. Je n'accroche pas non plus pour les romances. Et tes thèmes de prédilection?

  5. Tu manifestes une très belle ouverture livresque, comme en témoigne ton blogue.Ah! Les livres érotiques… J'ai lu un roman de Sade et ça m'a suffit! Le style épistolaire… C'est vrai que ça fait daté et qu'on en trouve de moins en moins. Dur de renouveler le genre…

  6. Eh non, je n'ai lu aucun Harry Potter (ni vu les films, d'ailleurs!).

  7. Hum, je suis assez ouverte dans mes lectures mais je fuis assez bien la Fantasy / SF (sauf exception mais souvent en romans ados, plus accessibles), et j'ai vraiment du mal avec le style épistolaire, que je trouve surfait et assez impropre à une narration fluide 🙂 Sinon je fuis les romans trop étiquetés \ »feel good\ » (j'ai les séries pour ça 😉 , les romances, les livres d'humour et les livres érotiques (je préfère quand l'humour, l'érotisme et l'amour se glissent dans le récit, mine de rien 😉 )

  8. Oui, garde l'idée. Je ne passe pas souvent!(Je suis assez sauvage et, comme toi, timide! On peut aller s'installer et prendre un café ensemble!)

  9. C'est tentant… Il y'a un peu beaucoup de monde quand même pour moi… (oui un peu pas sociable et timide ☺️ )Je ne connais pas encore mes disponibilités professionnelles pour septembre. Je garde l'idée dans un coin de ma tête. Rencontrer Madame Couette ça se refuse pas 😉

  10. Oui, c'est loin!Mais moi, je viens par chez toi en septembre pour le Festival America…

  11. Ah…chez moi c'est les cernes…et pi on doit avoir kif-kif le même âge….T'inquiète je commence pas tout les jours à 6h, sinon je ne serai plus de ce monde :))C'est loin chez toi 🙁

  12. Il est, de fait, beaucoup plus facile de lister ce qui nous plait que ce qui nous rebute. D'où ma curiosité!Contrairement à toi, j'adore tous ces «thèmes tragiques». J'aime découvrir comment des personnages pataugent et se démènent. Le côté sombre de l'existence, en littérature, me fascine. Sans doute parce qu'il fait tellement clair dans ma vie.Pour le développement personnel romancé, je te rejoins. Le côté nunuche et premier degré est souvent ce qu'il en ressort. J'ose tout de même penser que ce type de romans fasse du bien à certains!

  13. Merci pour le topo, Eli. On se rejoint sur plusieurs points, dont le fantastique et l'historique (à une exception près, lu l'an dernier: \ »L'embaumeur\ » d'Isabelle Duquesnoy). Pour le young-adult, j'ai déjà donné et là, je rechigne. J'ai trop souvent eu l'impression de lire la même histoire…Contrairement à toi, le Proche-Orient ça passe, mais l'Orient, non! Chacune ses zones!

  14. Punaise! Je devrais toujours avaler la gorgée de ce que je bois en te lisant. Ça fait de fois que je manque de m'étouffer et que mon clavier en prend un coup. De l'eau pour la fois précédente, là, du café. Résultat, le s est devenu récalcitrant. Et si le roman met en scène une danseuse qui tourne autour de poteau, les seins à l'air, ça change tes réticences?!

  15. Je me reconnais en mautadit. Oui, du terre à terre, au ras des paquerettes, sur le plancher des vaches!J'ai aussi lu \ »Twilight\ », mais après le buzz. Histoire de comprendre… Mais depuis, aucun vampire!@Fanny Alors là, rien à faire avec la magie. \ »Harry Potter\ » est dans la chambre de ma sauterelle, pas dans mes bibliothèques!

  16. Ces thèmes sont exploités à profusion…J'ai une amie qui fuit aussi ces thématiques. Toutefois, dans un polar, ça peut passer, mais jamais dans un roman contemporain.Est-ce le cas pour toi également?

  17. Tu ne m'apprends rien de neuf! Ton titre, par contre, m'interpelle!

Répondre à GeishaNellie Annuler la réponse.