Ces romans après lesquels nous courons

Tu te souviens de mon billet sur Ces romans que nous fuyons? Eh bien, j’y vais maintenant par l’autre bout de la chandelle. Chacun a ses thèmes de prédilection. Parfois, un seul mot glissé sur une quatrième de couverture suffit à nous hameçonner. Évidemment, le style entre souvent en ligne de compte mais, a priori, certains mots piquent notre curiosité au point de choisir daller voir plus loin.
 
Pour certains, ce sera la Deuxième Guerre mondiale, pour d’autres lItalie, pour d’autres encore, le destin exceptionnel de femmes fortes. Pour ma part, je ne ratisse pas bien large. Les romans qui me font le plus envie tournent souvent autour des mêmes lieux et des mêmes personnages. À croire que je suis une angoissée alcoolique juste bonne pour l’asile! Il m’arrive évidemment d’explorer des zones plus larges, de sortir de ma zone de confort, mais c’est comme de devoir manger un nouveau plat que je ne suis pas certaine d’apprécier.
 
Si tu ne l’avais pas déjà remarqué, les romans américains ont ma préférence. Si, en plus, ils renferment desIndiens, c’est gagné! Qu’il s’agisse de Sioux, d’Ojibwés, de Cherokees, de Mohawks, d’Innus, etc., je suis preneuse. Les Indiens d’Amérique ont une façon bien à eux de voir la vie. Il y a toujours une touche d’humour (souvent noire) qui transcende la dureté du propos, loin de tout misérabilisme. 
 
Les huis-clos me passionnent. J’aime découvrir comment des personnages se dépatouillent sous la contrainte. Le thème de la solitude(choisie ou imposée) fait partie des thèmes qui m’ont toujours fascinée. Jaime les personnages marginaux, les laissés-pour-compte, ceux dont on parle peu. Surpris?! Les familles dysfonctionnelles me passionnent. Tsé, dans le genre de Il faut qu’on parle de Kevin?! Enfin, j’adore les romans qui mettent en scène des enfants ou des adolescents. Les bons romans sont très rares, les voix sonnant souvent faux.
 
«Dis-moi ce que tu lis, je te dirai ce que tu es.» Difficile de croire qu’avec de tels goûts littéraires, je sois une personne (presque) saine d’esprit, équilibrée, optimiste et débordante denthousiasme! Pourtant, c’est le cas, je tassure!

Et toi, qu’est-ce qui te fait courir pour un roman? Quel(s) type(s) de personnages, quel(s) genre(s) d’intrigues romanesques t’intéressent le plus? Ça m’intéresse!

69 Comments

  1. Pour ma part, ce sont les histoires \ »d'école/université\ » ou d'univers un peu clos. J'aime aussi la notalgie, les histoires la grande histoire en arrière plan et les personnages hors-norme. Un pays que je ne connais pas aussi… c'est toujours winner!

  2. Lumikko, ça va encore, on n'a pas besoin de forcer sa concentration, ce qui rend la lecture plaisante, mais je crois que tu as raison: cette maison d'édition semble mettre la barre très haut, si haut que ça peut vite devenir décourageant. Après une journée de travail, ce n'est pas forcément ce qu'on cherche.

  3. Eh bien en fait j'en ai lu un de cette edition , je ne me rappelais plus . \ »La maison des épreuves \ » de Jason Hrivnak\ ». Je me souviens avoir aimé la première partie. Ensuite trop décalé ou philosophique pour moi…Étrange leur ligne éditoriale. Trop littéraire à mon goût. Bonne découverte toutefois.

  4. Ouf, je viens de finir La maison qui recule! C'est un récit très dense. Après l'éblouissement du début concernant l'écriture, j'étais heureuse d'arriver au bout, car trop de pirouettes démonstratives tue l'histoire, je trouve. Ça m'a un peu perdue et je me suis lassée… Dommage… Par contre, je reste très enthousiaste sur Lumikko et je vais retenter d'autres livres de l'Ogre, car on sent qu'ils ont une vraie ambition littéraire.

  5. Ah merci pour l'info. Je vais aller jeter un œil. J'aime beaucoup découvrir de nouvelles maisons d'éditions.

  6. Non, pas encore lu\ » Transport\ ». Mais je compte bien éplucher tout le catalogue de cette maison. Autre jeune maison à suivre: les éditions de l'ogre. J'ai lu \ »Lumikko\ », une histoire étrange à la limite du fantastique sur les sources de la création littéraire, et je suis en train de lire \ »La maison qui recule\ », un récit très kafkaïen. Les deux hyper intéressants.

  7. D'abord, je dois souligner que je n'aime pas beaucoup l'utilisation du terme indiens qui vient d'une erreur historique qu'on continue de reproduire même en la sachant fausse. Comme toi, j'aime en apprendre plus sur la culture des différentes nations autochtones. Je lis souvent des romans étrangers. J'aime les romans sur la 2ième guerre mondiale.J'aime les romans qui se passent en forêt, loin de tout. J'apprécie surtout les personnages forts, touchants, originaux; je pense que c'est ce qui m'attire le plus dans un livre. Ces temps-ci, j'aime lire des romans où les personnes âgées sont en vedette, mais aussi les personnes ayant des troubles mentaux, les personnes sans domicile fixe, etc. As-tu lu Ma réserve dans ma chair : L'histoire de Marly Fontaine ? C'est l'histoire de ma copine. Peut-être apprécieras-tu. Sinon, j'ai aussi lu le recueil de nouvelles Amun (quelques unes valent vraiment la peine) et Manikanetish (mais j'ai vu que tu avais déjà fait un billet sur ce dernier).

  8. Je ne suis comme pas surprise! Sauf pour la Seconde Guerre mondiale, on ratisse dans les mêmes tranchées!

  9. C'est vrai qu'il est plus facile de cerner ce qui ne nous plaît pas! Creuse, creuse! Je sais qu'il y a autres choses là-dessous!

  10. Idem: je n'ai pas perdu espoir!

  11. @Marie-Claude oui, tu as raison, c’est vrai qu’on en retrouve beaucoup avec ce petit côté feel good, qui ne me plait pas non plus…mais je garde toujours espoir de tomber sur un bon!

  12. C'est une question intéressante mais drôlement difficile. J'aime assez les huis-clos moi aussi,je vais creuser le reste.

  13. De mon côté ce sont les mots \ »seconde guerre mondiale\ », \ »littérature américaine\ », \ »grands espaces\ », \ »misère sociale\ », \ »enfance\ »… qui me font frétiller les moustaches ^^

  14. Je ne m'attendais pas à moins et te reconnais bien, là!Courir à perdre haleine! J'aime ça!

  15. Je m'en doutais tellement. Mais ce n'est pas tout, voyons…! Fais un petit effort!

  16. J'en suis désolée… Fais un petit effort et dis-moi les grandes lignes! Tes mots m'intéressent…

  17. Hon sirop Marie-Claude. Fiou plusieurs réponses ici rejoignent mes préférences et qui me font courir, parfois à perdre haleine. Marginalité, huis-clos, nature, suspense psychologique, bref, tout ce qui peut m'offrir une plume originale, franche jouant dans la sphère des laissés pour contre et/ou encore dans celle de personnages se battant pour la vie à laquelle ils ont droit. Par exemple ces autochtones si cher.e.s à mon coeur …

  18. Dès qu'il y a de l'alcool, je cours ! et peu importe où je trébuche du moment que la bouteille est encore pleine !

  19. mes comms se perdent dans le nuage d'internet, ça n'est pas la 1ère fois chez toi …c'est pénible, j'ai un peu la flemme de reprendre tout ce que je t'avais dit LOL

Laisser un commentaire