Bilan livresque · juin 2019

Le mois de juin est passé à vitesse grand V. En fait, je ne l’ai pas vu passer. Je m’estime extrêmement chanceuse de ne pas être accablée par la chaleur comme toi et toi, en France. S’il me restait un brin de neige, je te le pitcherais drette-là pour te rafraîchir!
 
Mon mois de juin livresque a été marqué par la découverte des romans graphiques de Nick Drnaso: Beverly et Sabrina. Deux coups de poing à l’estomac… J’en suis encore toute revirée à lenvers. Pour comprendre les États-Unis de Trump, j’ai rarement trouvé mieux.
 
Là, je suis en train d’achever l’un des meilleurs romans autochtones lus dans ma vie. C’est dire à quel point je suis sous le charme… J’ai hâte de t’en reparler.
· COUP DE CŒUR ·
 
 




· PAS LOIN DU COUP DE CŒUR · 
 
 
   prochain billet                               billet à venir

· OUAIS, BON… BOF · 
 
billet à venir

Et toi, comment s’est passé ton mois de juin livresque?

17 Comments

  1. Même pas! Mais j'ai beaucoup lu le soir.

  2. Juin a donc été un mois foisonnant de ton côté aussi!

  3. Les yeux fermés? Tu ne devrais peut-être pas!!! Quoique sur ce coup-ci, je n'ai pas aucun doute. Impossible de demeurer insensible devant Chuck Norris, le loulou de Poméranie!

  4. Mais ça marche, puisque je te fais confiance les yeux fermés !

  5. Beaucoup de belles lectures pour moi en juin dont Les choses comme elles sont d'Hervé Clerc et Aux portes de la nuit de Dolores Aleixandre. Finalement, peu de romans, à part un policier de Valerio Varisi.Bonne journée.

  6. C'est ce que j'appelle un mois de lectures en dents de scie! Un mois riche, cependant. Et beaucoup de lectures… Tu es en vacances?!

  7. Oui, c'était plutôt un bon cru que ce mois de juin. Il est rare que j'enchaîne autant de bonnes pioches coup sur coup.\ »En attendant Eden\ » m'a rendu perplexe. Il y a plusieurs passages très très forts. Et il y a des agacements récurrents. J'en reparle bientôt.Très mitigée, moi aussi, devant \ »Les Furies\ ». Par contre, \ »Floride\ » m'a plutôt très emballée pour ses thèmes et sa diversité. Il me faut maintenant rédiger mon billet!

  8. Eden… Certains passages m'ont chamboulée (ceux avec la blatte sont terribles). D'autres m'ont laissé plus que perplexes. C'est le mélange des deux qui occasionne mon manque d'enthousiasme. Sans parler que Brown et Vlautin sont passés avant… On ne peut comparer!Non, je ne lirai pas ton Vlautin! Pas tant qu'il ne sera pas traduit. Oui, j'étais dieu merci, au frette. Ça aide à garder l'esprit aéré!

  9. Il m'arrive de manquer de nuances! Quand j'aime, mon enthousiasme suinte de tous bords tous côtés. Quand je n'aime pas, c'est pareil!

  10. Je l'ai terminé hier et, oui, j'avoue que je suis plus qu'enthousiaste. Il figure dans mon top 5 romans autochtones à vie. C'est tout dire!Tu t'as lu? Tu connais?

  11. Ouais, je suis plus que satisfaite de ces lectures de juin. Ça commence bien l'été! Je ne saurais te dire à quel point ces deux romans graphiques m'ont bouleversée. Le minimalisme du dessins, associé à la profondeur du propos, m'ont complètement bluffée. Quant au Power… Parfait du début à la fin. Oui, juste parfait!

  12. Mes échappées livresques

    Très bon bilan avec deux romans graphiques qui sont notés à cause de toi sur ma liste d'envies 😉 Je trépigne d'en savoir plus sur le Power!

  13. C'est Danseur d'Herbe ton meilleur roman autochtone de toute ta vie ?

  14. On peut dire que tu sais exciter la curiosité ! J'ai déjà noté le Susan Flower, ce que tu en dis me suffit !

  15. quoi Eden ? il écrit magnifiquement .. mais bon il y a pas de beuverie, de sang, d'autochtone … LOL ! moi j'ai lu plein d'autochtones … et du très bon ! tu me liras mon Vlautin, hein ? le personnage est Paiute !!! Suffisamment rare pour le dire ! Bon je vais lire Beverly et Sabrina, c'est certain 🙂 un bon bilan mais tu étais au frette … coquine !

  16. Pas mal! Je retiens Sabrina. Chez moi, 8 livres lus en juin dont une relecture (Soie d'Alessandra Baricco).- Deux coups de cœur jeunesse: Il n'est si longue nuit de Béatrice Nicodème et Le dernier songe de Lord Scriven d'Eric Senabre.- très enthousiasmants: Du bulgom et des hommes d'Amandine Dhée, J'ai cru qu'ils enlevaient toute trace de toi de Yoan Smadja (pratiquement un coup de cœur aussi), 1984 d'Eric Plamondon- je suis passée à côté, à mon avis: Faunes de Christiane Vadnais- un abandon: La femme des sables, Abé Kôbô

  17. Entre les coups de cœur et les \ »pas loin\ », juin a été un très bon cru pour toi dans l'ensemble. Évidemment, j'ai hâte de savoir ce qui t'a déplu dans \ »En attendant Eden\ » (et aussi sur le Lauren Groff, vu que j'ai été plus que mitigé pour \ »Les Furies\ »)

Laisser un commentaire