Bilan livresque · juin 2021

Que de turbulences, dans ce mois d’été. J’espère ne plus jamais avoir à vivre un mois de lectures aussi frustrant. Il avait pourtant bien commencé, ce mois, avec le très rafraîchissant Sous le signe des poissons de Melissa Broder. J’ai eu ensuite de formidables retrouvailles avec Stewart O’Nan et son Nom des morts. Une déception avec Bureau des spéculations de Jenny Offill? Pas grave. On passe au suivant.

Après le premier tome de Vernon Subutex, lu en deux jours, je n’ai pas arrêté de m’accrocher les pieds dans mes lectures. Les romans me tombaient des mains, rien d’assez fort pour m’emporter. Tsé, quand ta PAL perd plus d’une douzaine de livres d’un coup, y’a de quoi s’inquiéter. Je faisais la fine bouche sur tout. Je n’ai pas encore catché ce qui m’est arrivée. Sinon que c’est la faute à Vernon Subutex. Et dire que ce n’est même pas un coup de cœur! Une lecture intense et immersive, certes, mais non mémorable. Était-ce de recréer un moment aussi fort et immersif, que je cherchais à nouveau? Je n’ai toujours pas mis le doigt sur ce qui s’est passé. On ne parle pas de panne de lecture, ici. J’avais toujours autant envie de lire. C’était autre chose. Une exigence infondée, disproportionnée?

Il a fallu le roman de Marie Vieux-Chauvet, Amours, pour que je remonte en selle, les deux pieds bien accrochés dans les étriers. Depuis, je me porte mieux! Je te parlerai bientôt d’Amours, de Tout le bonheur du monde de Claire Lombardo et de Les vies de papier de Rabih Alameddine, que je suis en train de lire. J’te dis pas à quel point je suis soulagée d’être passé à travers ce trou noir!

Et toi, il s’est passé comment, ton mois de juin livresque? Et comment envisages-tu tes lectures d’été?

Je serai un brin moins présente en juillet. J’entreprends la lecture d’un gros pavé américain qui risque de m’occuper quelques semaines. D’ici nos retrouvailles, je te souhaite un bel et apaisant été. On se retrouve tout bientôt.

  1. C’est vrai que c’est « douloureux » ces pseudo-pannes, quand on a l’impression de s’être trompé de lecture !! « Vernon Subutex » ne me dit rien, pas envie de tenter..Par contre j’avais beaucoup aimé « Des vies de papier ».
    Hâte de voir ce qu’est ton pavé américain !
    Bon juillet à toi ;o)

    1. Il me reste une petite vingtaine de pages de Des vies de papier. Pas envie de le quitter. Une excellente découverte, que ce roman…

      Pour le pavé américain, reste à voir si ça passera!

      Bon juillet à toi aussi.

      Tu reprends le blogue? Je vois qu’il y a du neuf!

  2. N’empêche, un livre qui te fait cet effet, c’est qu’il a quelque chose, quand même ! Moi ça m’avait fait ça après la lecture de Céline -qui avait été par contre un coup de cœur-, plus rien ne m’accrochait.
    Sinon, juin a été comme j’aime, c’est-à-dire varié, avec un penchant quand même vers l’Angleterre, Mois Anglais oblige. J’ai été ravie de retrouver McEwan, de feuilleter le bel album photo de The Anonymous Project en compagnie d’Arnaud Cathrine, d’être marquée par l’intensité du texte glauque de Gildas Guyot, « Le goût de la viande »…
    Je viens aussi de lire un pavé américain, dont je suis en train d’écrire la note, et il y en aura sans doute d’autres à venir, puisque Brize a ouvert la session 2021 du pavé de l’été !
    Et j’attends avec impatience ton billet sur « Amours ».

    1. Si tu parles de Voyage au bout de la nuit, je comprends le coup de coeur. L’effet qu’il m’a fait, ce roman! Un style incomparable, qui fait pâlir les livres autour. Difficile de passer au suivant, après.

      Ton mois de juin est à ton image: éclectique. Je zieute, en usagé, les deux romans de McEwan. Le Arnaud Cathrine/The Anonymous Project m’avait laissé une forte impression. Un projet de belle folie! J’en prendrais encore quelques-uns (malgré la déception Justine Levy).

      Je prends une mini pause de rédaction. Effet vacances, même si je ne suis pas encore en vacances! Les billets à rédiger s’accumulent…

      Hâte de voir quel est ton pavé américain!

    2. Oui, c’est bien du « Voyage.. » que je parle, un de mes grands chocs de lecture aussi ! Le billet sur le pavé devrait paraître ce week-end. J’ai un mal fou à le rédiger, comme tous mes billets depuis quelque temps, et les vacances ne sont pas pour tout de suite, puisque je suis en congé à partir de la mi-août…

      Si j’ai toujours autant de difficultés à écrire des billets qui me prennent un temps fous et ne me satisfont pas vraiment, je ferai peut-être comme toi parfois, en regroupant dans un même post plusieurs titres dont je ferai un rapide résumé…

    3. Je suis en plein coeur de mes vacances. Mais nos vacances, ici, n’ont rien à voir avec vos vacances à vous, beaucoup plus longues.

      Comment se fait-il que tu aies du mal à rédiger ces temps-ci? Les mots semblent sortir de toi avec une telle facilité. Est-ce donc qu’une impression?
      Moi, c’est toujours pareil, long et ardu.

      Un billet qui regroupe plusieurs plusieurs titres est toujours une opportunité salvatrice, je trouve.

      Mais dis-moi quand même qu’est-ce qui se passe de ton côté et si ce genre de situation est fréquente.

    4. Depuis quelques semaines, j’ai du mal à tenir le rythme que je m’imposais jusqu’à présent, d’une publication tous les 3 jours… je conviens que c’est un rythme très soutenu, mais c’est celui qui me convenait sans que cela me donne l’impression de faire des efforts démesurés..

      Il faut dire que je lis un peu moins, ayant remplacé les transports en commun par le vélo pour aller travailler.. et puis la rédaction de mes billets me donne du mal, je m’y reprends à plusieurs fois, et ne suis jamais contente du résultat.

      Quant à comprendre pourquoi… je crois que cela relève d’un état plus général de fatigue, le cumul du télétravail, des restrictions, le fait de ne plus faire du sport régulièrement (d’où le vélo !!)… je me sens bien moins en forme qu’avant le confinement, d’un point de vue moral autant que physique, et j’ai du mal à me concentrer longtemps sur une même tâche. Cela devrait s’arranger avec la reprise d’une vie « normale », en tous cas j’espère.. en attendant, je me résous à « ralentir ».

      Et les vacances devraient faire du bien. Elles ne sont qu’à la mi-août, mais je pars à La Réunion où se trouve ma fille cadette que je n’ai pas vu depuis 1 an et demi, et pour laquelle je m’inquiète aussi parfois un peu.

      Je te souhaite de bien profiter du reste de tes vacances.

    5. C’est quand même incroyable les impressions qui nous habitent. Moi qui étais certaine que tu étais à l’abri de ce genre de perte de vitesse. Il est vrai que ton rythme est époustouflant. D’autant plus qu’il ne te demandait pas d’efforts démesurés… J’avais ce rythme il y a 5-6 ans. C’était devenu trop ambitieux pour moi. Le plaisir fondait à vue d’oeil. La rédaction de mes billets m’a toujours donné un mal fou. C’est rarement une partie de plaisir. Je tente encore de trouver mon équilibre!

      Le côté positif, de ton côté, c’est le vélo! C’est un bon moyen de se remettre en forme, à moins que tu travailles à 500 mètres de chez toi! Dommage que les contrecoups de la pandémie laissent encore ses traces chez toi. «Ralentir» me semble une bonne solution! Et de revoir enfin ta fille à La Réunion sera assurément une grande source de joie et une baisse d’inquiétude. J’espère sincèrement que le moral et le physique reprennent rapidement du poil de la bête et que les vacances t’allègent.

      Je profite bien du reste de mes vacances, en ayant donner un coup de pied à la pression et à la pile de travaux à faire. J’ai toute la vie pour les platebandes à construire!

  3. Bel été à toi Marie-Claude ! Mon mois de juin a été plutôt riche en lectures, même si peu de coups de coeur (le dernier Edouard Louis a un peu éclipsé tous les autres), et quelques jolies découvertes poétiques. Je garde un souvenir un peu flou mais agréable des « Vies de papier ».

    1. Un bel été à toi aussi, Céline.
      Le dernier Edouard Louis… Je viens de mettre la main sur son premier!
      Vies de papier me fait un gros effet. Il me reste une petite trentaine de pages et je retarde la fin.
      (Je suis contente d’avoir de tes mots ici. Il y avait longtemps.)

  4. vivement demain soir ! ton pavé il est vraiment américain ou anglais ? 😉 amusant, car moi aussi, j’ai un gros pavé et deux autres lectures qui m’attendent en juillet – envie de me faire plaisir, idem en août (avec quelques lectures pour la rentrée)
    j’espère que ma semaine de congé en juillet va être synonyme de lecture !

    je ne peux que compatir avec toi pour ta panne, tu as vu comment je vivais la mienne ! c’était horrible .. heureusement notre cerveau semble avoir oublié ..
    hâte de te lire sur toutes ces lectures !!!!
    mon bilan est en ligne également !

  5. Ah toi aussi tu as lu et été séduite par Tout le bonheur du monde… Rien que le titre me fait fuir, mais bon, il faut que je dépasse ça !
    Cet été, je ne sais pas ce que je vais réussir à lire… Il va me falloir du facile, pas prise de tête, je crois…
    C’est quoi le gros pavé américain, hein ?
    Je note Amour, Colère et Folie, si j’ai bien compris !
    Bon mois de juillet !

    1. J’ai lu Tout le bonheur du monde, mais pour la séduction, on repassera! Je tente de trouver les bons gants pour rédiger mon billet!

      Le pavé? Une vie comme les autres de Hanya Yanagihara. On verra s’il me tombe des mains ou non!

      Pour Amour, Colère et Folie, j’en parlerai bientôt. Il s’agit en fait de trois romans réunis dans le même recueil. Je me garde Colère et Folie pour plus tard. Je pense qu’il faut le noter (du moins pour Amour). Mais c’est à suivre!

      Lectures d’été faciles, pas prises de tête? Pourquoi?

      Bon juillet à toi aussi.

    2. Ah… tu n’as pas été séduite… alors là ça m’intrigue parce que j’en ai lu que du bien jusqu’à présent.
      Lectures d’été faciles pour moi parce que j’aurai la tête prise par tellement de tracas matériels et organisationnels que je ne veux rien de résistant, difficile, prise de tête… bon, d’un autre côté, je râle toujours après les lectures trop faciles… c’est paradoxal…

    3. Pas séduite pantoute.

      Comme toi, j’ai le râlage facile après une lecture trop facile! Ce sera le cas avec Tout le bonheur du monde!

      P.S. (J’espère que tes tracas matériels et organisationnels demeurent agréables et se passent à ton goût…)

    1. J’arrive à la moitié de l’un et j’adore. J’ai terminé l’autre, sans grande passion, avec plusieurs bémols. Pour savoir lequel est lequel, c’est à venir!

  6. Chez moi, juin était peu productif en romans, juste deux, et là je suis à nouveau plus passionnée par de la non-fiction. Je me dis que je vais attaquer un pavé en juillet, le dernier volume d’une trilogie… ou peut-être justement plutôt lire quelques romans courts. Bref, je ne sais pas encore !

    1. En tout cas, on lira ensemble un court roman! À moins que tu attendes en août pour le lire?

      Ton pavé, c’est le dernier volume de quelle trilogie?

      Ça fait trop longtemps que je n’ai pas lu de non fiction. Ça me manque. J’en entame une très très bientôt. Elle me fait de l’oeil insistant dans ma PAL!

    2. Oui, bientôt un court roman ! on se mettra d’accord pour les dates dès que je le reçois (mardi ou mercredi ?).
      C’est une trilogie d’Amitav Ghosh ! et j’ai vu plus haut que tu te lançais dans un sacré pavé aussi (je l’ai lu… et je n’en dirai pas plus ici).
      Entretemps, j’ai commencé un roman plus abordable quant au nombre de pages (et qui rejoint un thème qu’on aborde au boulot: les îles – c’est « Komodo » de David Vann).

    3. J’attendrai ta date!

      Je sens que le fait que tu n’en dises pas plus n’est pas de trop bonne augure…

      D’Amitav Ghosh, est-ce la trilogie La Trilogie de l’Ibis?

      Je n’ai pas encore mis la main sur ce David Vann. Je serai à l’affût de tes mots.

    4. Si tu veux tout savoir, il y a déjà un billet sur mon blog 😉
      Oui, c’est la Trilogie de l’Ibis, quant à David Vann, je peux déjà dire qu’il a fait impression.

  7. J’ai encore une chronique a rédiger avant de faire mon bilan, un peu de retard dû à d’autres activités et déplacements…. Juillet pour moi impossible de savoir je fais cela au feeling et tout dépend de ma disponibilité et de mon état d’esprit après une lecture … Bon pavé et joli mois à toi 😉

    1. Coucou Marie-Claude 🤩 je passe par là et je suis contente de te lire, de lire les beaux commentaires laissés ici, et j’en profite bien sûr aussi pour te faire un coucou. J’espère que tu vas bien! Plusieurs idées de lectures en tête pour cet été, je verrai au rythme des envies 🤓 je te souhaite un beau début d’été! ☀️

    2. Quel immense plaisir de te lire ici, toi qui se fait moins présente (tout comme moi, d’ailleurs).
      La vie est bonne, je me porte à merveille. J’espère qu’il en est de même de ton côté. J’espère aussi que tes lectures seront enlevantes!
      Un bel été à toi et à ton clan.

    1. Bonnes vacances. Tu pars longtemps? Et où?

      Pour Les villes de papier, j’en suis à la moitié et je suis complètement séduite jusqu’à maintenant. Ça peut difficilement changer de bord!

Laisser un commentaire