Bilan livresque · octobre 2021

Mes lectures du mois marquent un tournant dans mon parcours de lectrice. J’expliquerai plus en détail ce qui m’arrive dans mon prochain billet. Mais là, retour sur mes lectures du mois riches en coups de cœur, avec deux abandons. Je reviendrai sur mes coups de cœur au fil du mois.

Quant à mes abandons…

J’attendais énormément de Notre part de nuit, le pavé de Mariana Enriquez. Ce que nous avons perdu dans le feu, son recueil de nouvelles, m’avait fait un grand effet et je me faisais une joie de m’embarquer dans ces 800 pages. Si tout a bien commencé, je me suis perdue vers la 200e page. L’Ordre et l’Ombre ont eu raison de mon enthousiasme de départ, malgré l’intérêt porté aux personnages et aux mots pour les dépeindre. Je ne lance pas la serviette. Ma curiosité, je le sens, va revenir un jour ou l’autre. Le pavé retourne donc dans ma PAL.

Le premier roman de Nicole Dennis-Benn avait toutes les chances de me plaire. J’ai un intérêt marqué pour les romans qui présentent le verso de la carte postale. Ici, la Jamaïque, petite île touristique des Caraïbes. Si le verso de la carte postale est présenté avec une grande justesse, je n’ai pas été impressionné par le style, trop banal à mon goût, ni par les personnages qui n’ont pas su me toucher. Le tout m’a semblé, arrivé à la moitié, plutôt mièvre. Je n’ai pas eu envie de me rendre au bout.

Et toi, il s’est passé comment, ton mois d’octobre livresque?

28 Commentaires

    1. Si tu te rends jusqu’à la fin, peut-être que ça se ramieute! Ce n’est pas un mauvais roman en soi, je te rassure. Je n’étais pas la lectrice réceptive qu’il aurait fallu! Fabienne, elle, a beaucoup apprécié.

  1. Beau bilan ! Il faudrait que je me décide à faire ce genre de billet, car je trouve très intéressant d’évoquer comme tu le fais les abandons et ta vie de blogueuse ou de lectrice. Ca va être une de mes bonnes résolutions de 2022 je crois ! (j’adore en début d’année et à la rentrée scolaire prendre quelques bonnes résolutions, tu sais comme Beckett : « Ever tried. Ever failed. No matter. Try again. Fail again. Fail better. » Hahaha)

    Je suis très curieuse de ton prochain billet et de découvrir ton « tournant » ! Curieuse aussi de lire ton retour sur ce démon de la colline au loup, car les retours que j’ai pu déjà en lire m’ont rebutée.

    Moi en ce moment je n’arrive pas à lire assez à mon goût. J’ai tellement de livres trop géniaux en cours et trop alléchants à lire d’urgence ! Il me faudrait des vacances pour ne faire que lire. Ma semaine de congés courant octobre, j’ai trotté partout le nez en l’air, c’était trop bien, mais je n’ai pas assez lu ! Jamais contente, hahaha.

    Bon mois de novembre à toi 🙂

    1. Les bilans permettent surtout, dans mon cas, de voir tous les livres lus et abandonnés au cours d’une année. Une amie utilise Goodreads et elle voit tout en un coup d’oeil. Pratique! Pour ma part, je ne m’habitue pas à cette plateforme. IG plus le blogue me suffisent amplement; je n’ai pas envie de m’épivarder davantage! Je t’encourage a faire ces bilans. C’est plaisant à faire et moi, j’adore voir les lectures de mes copi-blogueuses en un coup d’oeil.

      Ah… Beckett! Je reviens bientôt vers lui. Tu comprendras mieux après avoir lu mon nouveau billet!

      Ce démon de la colline aux loups est… marquant, perturbant, mais pas pour tout le monde. Au niveau du style aussi. On se laisse porter par cette musique ou on s’en détourne vite. J’en parle bientôt!

      Je t’ai vu trotter en Bretagne et j’en bavais de jalousie. C’était, de toute évidence, une semaine de congé bien remplie et revigorante.

      Bon novembre à toi aussi!

  2. Aïe ! C’est que j’étais quasi-décidé à tenter « Notre part de nuit ». Du coup, je vais attendre ton billet pour être totalement fixé.
    Sinon, de mon côté, j’ai beaucoup aimé « Les démons de la colline aux loups », même si au final il ne correspondait pas vraiment à la fausse image que je m’en était faite à la lecture des différents bilets qui lui ont été consacrés.

    1. Il n’y aura pas de billet. J’ai dit, pour le moment, tout ce que j’avais à dire sur le roman d’Enriquez. Une amie le lisait en même temps que moi. Elle était aussi plus emballée… Elle a lancé la serviette ce week-end, à 250 pages de la fin. Elle avait l’impression que ça n’en finissait plus de tourner en rond. Et moi qui m’étais dit que j’allais le reprendre! Je ne sais plus trop, là.

      J’ai adoré Les démons de la colline aux loups. Je ne m’attendais aucunement à un roman de cette envergure. Une excellente découverte dont je reparlerai. Quelle voix, non?
      Tu me dis à quoi correspondait cette «fausse image»?

        1. Contrairement à toi, j’avais plutôt l’image d’une famille isolée et cabossée. Mais, comme toi, j’y ai trouvé tellement plus que ça. Voilà un auteur que je suivrai de très près…

  3. J’ai lu deux pavés de mon côté, et de la non-fiction, comme d’habitude, mais je sens que mon rythme de lecture se ralentit avec l’arrivée de l’automne et de l’hiver… Heureusement j’ai de nouvelles lunettes et je vois de nouveau mieux !

      1. oui, je crois que je lis un peu moins: en été, je m’installe dehors et je suis moins distraite, en hiver, j’ai toujours cet ordinateur à portée de main et parfois je m’engouffre dans un surf infini sur l’internet ! je me suis déjà dit que je devrais me créer un coin lecture loin de cet ordi, mais je ne l’ai pas encore fait.
        et en effet, un examen de la vue s’impose ! ça fait vraiment du bien quand on sait à nouveau lire parfaitement même s’il fait plus sombre !

        1. Je compatis. L’ordi, comme le téléphone, peuvent se révéler des aimants parfois indésirables! Le temps passé devant l’écran passe souvent très vite. J’ai dû me sevrer à quelques reprises, au point de virer la télé de chez moi! Le week-end, je me limite à 2 heures d’écran, sauf si j’écoute une série en continu. Me connaissant, c’est un exploit!
          Je prends un rendez-vous chez l’optométriste cette semaine! Merci du rappel.

  4. Que de mystère ! J’attends ton prochain billet avec impatience alors ! Blizzard est bien noté et je partage ton enthousiasme pour Le démon de la colline aux loups. Moi qui hésitait à me procurer le Enriquez je vais peut-être attendre un peu, ton retour m’a refroidie d’autant plus que sa taille me freine un peu.

    1. Peu de mystère, au final. Tu verras!
      Le démon de la colline aux loups m’a jeté à terre. Je ne m’attendais pas à une telle claque. Je cherche encore les mots pour en parler.
      Pour le Enriquez, j’y reviendrai lorsque ma curiosité sera plus forte.

  5. Hormis Pas les mères, je n’ai lu aucun des ces romans, donc j’ai très hâte de découvrir tes retours (Blizzard est déjà dans mon panier).
    En octobre, j’ai eu un bon rythme de lecture mais peu de disponibilité pour mes billets, ça viendra.
    Tu m’intrigues, j’essaye de deviner ‘ton tournant’ 🤔

    1. Je te garantie que tu noteras au moins un titre, sans compter Blizzard! Il me reste à rédiger!
      Il y a des périodes où se creuser la tête pour écrire devient une lourde tâche…
      Hâte de te lire… (Je ne mets pas de pression, là!)
      Pour le tournant, on parle de petite courbe plutôt qu’un tournant à 90 degrés!

  6. Aïe, comme tu le sais, « Notre part de nuit » est sur ma pile… j’attendrai peut-être le mois latino pour le lire, cela me permettra de me préparer ! Octobre a été africain en ce qui me concerne, puis allemand et québécois, mois thématiques obligent. J’ai notamment découvert Kevin Lambert, tu connais ? Billets à venir..

    1. Je sais qu’il t’attend! C’est une excellente idée de te préparer avant de l’attaquer. Et, quoi de mieux que de le lire pendant le mois latino!
      J’admire ton parcours impressionnant de lectures thématiques. Tu es la pro des challenges. Ton éclectisme me fascine.
      Je vais participer au mois allemand. Une, sinon deux lectures au programme.
      Je connais Kevin Lambert, oui. Je suis emballée par le bruit qu’il fait chez vous. Hâte de connaître l’écho qu’il a eu chez toi.

  7. Le meilleur livre de l’année abandonné par le Caribou ! Hâte de pouvoir jaser avec toi ! sinon beau bilan et du coup je ne voulais pas lire le Mariana donc pas de regrets (pour le sport je te raconte ça de vive voix)

    1. J’ai eu un gros bug avec le titre et la couverture. On aurait dit un essai – témoignage… Mine de rien, ça ne rend pas justice au contenu. La couverture anglaise a beaucoup plus d’impact. J’ai lu un peu sur l’auteure. Elle est passionnante. Quelle femme!

  8. Oh ! tu as abandonné le Mariana Enriquez !!! J’ai commencé son recueil de nouvelles, j’aime beaucoup mais je me le mets de côté pour le reprendre et le terminer tu sais quand ? bah pour le mois des nouvelles bien sûr ! J’aime son univers. Ceci dit le côté gros pavé m’effraie un peu, je dois dire. J’ai noté Blizzard, bien sûr ! Parce que je te fais entièrement confiance.

    1. Eh oui, ma foi. Je me suis perdue en route. La curiosité s’est éteinte. Mais je ne désespère pas d’y revenir, car il demeure une once de curiosité. Elle raconte magnifiquement bien. Aucun doute là-dessus. Ce sont les méandres trop occultes de l’histoire qui m’ont ennuyée.
      Je suis ravie qu’Enriquez revienne en mai entre tes mains! Son univers fait bande à part, c’est bien vrai. Ça me plaît beaucoup aussi. Mais sur 800 pages, je n’ai pas assez de souffle, ces temps-ci.
      Blizzard, par contre… Il contient tous les éléments qui font un excellent roman. Tu sauras me le dire!

Laisser un commentaire